Biographie

 

Biographie

 


 

Thérèse Brenet au travail

Thérèse Brenet au travail

Thérèse BRENET, ayant commencé de bonne heure ses études musicales obtint au Conservatoire de Reims un Premier Prix de Piano.

Au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, elle eut pour professeurs Jean Rivier, Darius Milhaud, Maurice Duruflé, Noël Gallon et Henri Dutilleux et elle obtint les premiers prix d’Harmonie, de Contrepoint et de Fugue; elle termina en 1965 en enlevant dans la même année le premier prix d’Orchestration et Composition du Conservatoire (première nommée à l’unanimité) et le Premier Grand Prix de Rome de Composition musicale.

Elle avait remporté les Prix Halphen de Fugue et de Composition et elle fut lauréate de la Fondation Coplay de Chicago, et membre d’honneur de l’Académie nationale d’Histoire de Reims. En 1971, elle obtint de la SACEM le Prix Stéphane Chapelier-Clergue-Gabriel Marie et, en 1973, la Médaille d’Argent de la Ville de Paris.

 

Thérèse Brenet sur le toit du chateau de Fontainebleu avec Michel Decoust pendant le concours pour le Prix de Rome, 1964"

Thérèse Brenet sur le toit du chateau de Fontainebleu avec Michel Decoust pendant le concours pour le Prix de Rome, 1964″

A l’issue de son séjour à la Villa Médicis, elle effectua plusieurs voyages d’études à l’étranger, notamment en Pologne, et, à son retour à Paris, en 1970, elle fut nommée immédiatement Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où elle fut souvent depuis cette date membre des jurys d’écriture musicale, de composition et d’électroaccoustique.Depuis sa retraite de son poste au CNSM, elle se consacré à la création musicale.

Elle emploie un matériau parfois atonal, parfois tonal qu’elle aménage de façon personnelle. Son oeuvre est fortement marquée par les inspirations litéraires, picturales et scientifiques (surtout l’astronomie). Elle pense qu’un compositeur doit prendre connaissance de toutes les techniques de son temps et les assimiler sans se laisser asservir par elles.

 

 

Thérèse Brenet receiving her definitive SACEM membership from Georges Auric

Thérèse Brenet recevant son adhésion SACEM définitive de Georges Auric

Sa première commande de la Radio, Clamavit, pour récitant, choeur et orchestre, enregistrée par l’Orchestre lyrique de l’O.R.T.F., sous la direction d’André Girard, avec le concours de Michel Bouquet, fut sélectionnée pour représenter la section française à la Tribune des Compositeurs de l’U.N.E.S.C.O., et largement diffusée à l’étranger (Editions Gérard Billaudot). Beaucoup d’autres oeuvres ont également passé les frontières pour être jouées en Suisse, Angleterre, Allemagne, Belgique, Irlande, Yougoslavie, Italie, Portugal, aux Pays-Bas, en Libye, au Canada, en Uruguay, au Japon, aux U.S.A., etc..

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *